DEMOCRATIE & GOUVERNANCE

Pour un parlement hors-les-murs

PARLEMENT HORS LES MURS

  Poser un plâtre sur une jambe gangrenée n’arrête pas la nécrose des tissus. Il y a indubitablement quelque chose de pourri dans la principauté héréditaire des Gnassingbé. Cette chose qui gangrène le pays se manifeste par l’illégitimité qui métastase les institutions qui animent la vie politique au Togo. La misère démocratoriale a propagé le typhus de l’illégitimité au parlement, le noyau dur du système représentatif. Un parlement tisse un espacement du commun, c’est le théâtre où une communauté politique met en forme son être-ensemble et orchestre les champs de divergences qui la traversent. Quand l’en-commun devient le particulier de quelques-uns, la mécanique représentative se grève. Depuis le 20 décembre 2018, une « place vide » et une  » énorme béance » ont été creusées dans la distribution inégale des places inhérente au jeu politique togolais. Les forces significatives d’opposition ont été remplacées dans l’enceinte de la représentation nationale par une « opposition godillot ». Abstractions faites de la question de l’illégitimité de l’Assemblée nationale et de celle de l’opportunité du boycott des dernières législatives, cette situation ne va pas sans poser des problèmes de représentativité.

  L’initiative de cette Plateforme nationale de transition (PNT) a été lancée pour penser les « forces et formes » organisationnelles à inventer pour réussir une politique de l’alternative au système RPT/UNIR. Le projet incluait de l’ingénierie organisationnelle pour suppléer puis substituer les institutions défaillantes actuelles. L’une des propositions phares de cette refonte organisationnelle était le « Parlement hors les murs » des « inaudibles » et des « irreprésentés ». On ne le sait que trop bien, la multitude est par nature irreprésentable. En outre, faute aux distorsions du système électoral, il y a toujours quelque chose qui échappe à la représentation politique. Cette tache aveugle n’est tolérable qu’à un certain seuil et/ou pour éviter que les ennemis intimes de la démocratie ne l’assaillent de l’intérieur. Seulement, quand la part de l’irreprésenté excède la part représenté dans le jeu de la représentation politique, il faut ouvrir un hors champ impolitique dans les espaces de la représentation hors les murs. Etant donné que l’irreprésenté n’est pas forcément assimilable à l’irreprésentable, un « Parlement hors les murs » des irreprésentés comblera la « place vide » créée dans le cœur des institutions togolaises.

  Il nous incombe désormais d’inventer une démocratie par le bas des citoyens où ceux qui se taisent pourront donner de la voix, et donc devenir audibles. Il nous appartient également d’imaginer les modalités sous lesquelles les jeux de la représentation pourront aménager des lignes de fuite où les irreprésentés pourraient se rendre dicibles, audibles et se faire reconnaître. Ces lignes de fuite ne peuvent se nouer qu’à travers l’espace discursif des réseaux sociaux où le débat citoyen s’articule, se précipite et se sédimente en intelligence collective. Quid du modus operandi d’une telle institution informelle ?

  Nous convions chaque Togolais qui se sent irreprésenté de faire vivre l’état d’urgence citoyen en créant des outils ou en participant à la vitalité démocratique sur les réseaux sociaux pour faire exister une nébuleuse de groupes de discussions formant un « Parlement hors les murs ». Une démocratie par le bas est une démocratie réticulaire sans leadership centralisé. Chaque Togolais doit agir là où il a de la marge d’action. Chacun est légitime et compétent pour se mêler des affaires communes dans une démocratie ! Soyez libres d’agir pour la chose publique et ne rendez de compte à personne, voila le mode d’emploi d’un « Parlement hors les murs ». Un espace de liberté sans limites. Fixez vous-mêmes les règles, dans l’amitié civique et en ayant à cœur l’amour du « sol très aimé de la patrie ». Pour que vive un Togo libre !

TELECHARGER – PNT – POUR UN PARLEMENT HORS LES MURS

20 juin 2019

CANADA

P.S : N’attendez pas qu’un tel créer un groupe WhatsApp dédié au Parlement des inaudibles et des irreprésentés pour vous exprimer, soyez l’acteur du Togo que vous voulez !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s